Les conditions d’emprunt sont excellentes, mais suffisent-elles à faciliter réellement l’accès à la propriété des ménages ? Spécialiste de l’immobilier de particulier à particulier depuis 1992, L’immobilier 100% entre particuliers nous apporte son éclairage.

Des taux immobiliers très attractifs

Grâce à l’assouplissement de la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne (BCE) destiné à relancer l’inflation dans la zone euro, les taux des crédits immobiliers aux particuliers, qui étaient déjà très bas en fin d’année, n’ont cessé de baisser depuis le début de l’année 2016 se réjouit L’immobilier 100% entre particuliers. Ainsi, alors qu’ils se situaient à 2.15% en janvier dernier toutes durées d’emprunt confondues, ils sont passés sous la barre des 2% hors assurances en ce mois de mars selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Ce nouveau recul des taux profite aux particuliers qui ont un projet immobilier. Couplé à des prix stables et à un prêt à taux zéro attractif, il soutient le marché immobilier et a un effet très positif sur le secteur.

Des conditions de crédit plus strictes

Toutefois bien que les banques soient à la recherche de dossiers à financer et que la concurrence entre les différents établissements prêteurs soit très vive, les particuliers ne sont pas tous logés à la même enseigne regrette L’immobilier 100% entre particuliers. Les conditions d’obtention des prêts à l’habitat sont strictes et les heureux bénéficiaires des meilleurs taux restent majoritairement ceux qui présentent un bon dossier. Qu’entend-on par bon dossier ? Pour le leader de la diffusion d’annonces entre particuliers il s’agit d’un emprunteur en CDI, justifiant d’une ancienneté dans l’entreprise et d’un apport personnel de 30%. Bonne nouvelle toutefois pour les jeunes, les banques veulent conquérir et fidéliser cette clientèle….les primo-accédants ont donc toutes leurs chances.

Vendeurs, ne montez pas vos prix !

Il est clair que l’attractivité des conditions de crédit booste le marché immobilier. Toutefois pour que la baisse des taux profite réellement au secteur, il ne faut pas que les prix des biens immobiliers repartent à la hausse prévient L’immobilier 100% entre particuliers. En effet, si le pouvoir d’achat immobilier des acheteurs est amélioré par la baisse des taux, il est contrecarré par la hausse des droits de mutation à titre onéreux inclus dans les frais de notaire. Un retour à la hausse des prix des logements serait donc préjudiciable pour le secteur.

Comment obtenir le meilleur taux ?

L’attractivité des taux immobiliers reste une aubaine pour les acquéreurs. Pour L’immobilier 100% entre particuliers, c’est le moment d’en profiter. Les prix sont stables, la réforme du prêt à taux zéro (PTZ) facilite l’achat et les taux vont rester très attractifs. Pour décrocher le meilleur crédit, l’expert de la diffusion d’annonces entre particuliers conseille aux emprunteurs de se renseigner sur le niveau des taux pratiqués dans leur région avant de prendre rendez-vous avec leur banquier et de faire jouer la concurrence. Autres astuces : négocier l’assurance emprunteur et privilégier la vente en direct pour économiser les frais de commission à la vente.

source: economiematin.fr/news-immobilier-particuliers-taux-march%C3%A9-credit-emprunt-acheter

Tous les programmes et logements immobilier neuf Strasbourg (67000)

Lire aussi:

Acheter un immeuble locatif

Financement investissement locatif 

Vente appartement Strasbourg

 

11 avril 2016

L’AVIS D’IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS SUR LA BAISSE DES TAUX

Les conditions d’emprunt sont excellentes, mais suffisent-elles à faciliter réellement l’accès à la propriété des ménages ? Spécialiste de l’immobilier de particulier à particulier depuis 1992, L’immobilier […]
4 avril 2016

Immobilier: n’hésitez plus, c’est le moment d’acheter

La reprise est de retour en ce printemps 2016. Raison de plus, pour les acheteurs, de profiter des taux très bas, des prix stables et des […]
1 avril 2016

ces villes qui vont profiter du Grand Paris

MAIRIE DE SAINT-OUEN A rénover : 4.000 euros le m2 pour un bien des années 1930. Excellent état : 5.000 euros le m2 pour les studios et petites surfaces. Neuf : […]